Gaza : Au moins 4137 Palestiniens tués depuis le début de la guerre
International

Gaza : Au moins 4137 Palestiniens tués depuis le début de la guerre

Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas a annoncé ce vendredi que depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, au moins 4 137 Palestiniens ont été tués par les bombardements israéliens. Cette annonce intervient au 14ᵉ jour du conflit, un conflit qui a vu une montée en flèche de la violence et des pertes civiles.

Le bilan des morts continue de grimper, avec de nombreux civils pris entre deux feux. En plus des morts, le ministère de la Santé a également fait état de 13 162 blessés. Cette déclaration montre l’ampleur de la violence qui s’est abattue sur le territoire palestinien.

Ce nouveau bilan a été publié par le mouvement islamiste palestinien. Le Hamas, qui est au pouvoir dans la bande de Gaza, a été la cible d’intenses bombardements israéliens depuis le début du conflit. Le nombre de victimes et de blessés ne cesse d’augmenter, témoignant de la brutalité du conflit.

Ces chiffres montrent l’énorme coût humain de la guerre. Les civils, y compris les femmes et les enfants, sont les plus touchés par les bombardements. Le nombre de civils tués et blessés est un témoignage troublant de la réalité de la guerre.

Il est important de noter que ces chiffres proviennent du Hamas. Ces chiffres pourraient donc être utilisés à des fins politiques. Cependant, ils soulignent l’ampleur de la crise humanitaire dans la bande de Gaza.

Le conflit entre Israël et le Hamas continue donc de faire rage, avec peu de signes de répit. Les populations civiles continuent de payer le prix fort dans ce conflit, qui ne montre aucun signe de résolution prochaine.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer