La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, retenue depuis 2019 en Iran, est de retour en France
FranceInternational

La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, retenue depuis 2019 en Iran, est de retour en France

La situation de Fariba Adelkhah, chercheuse franco-iranienne, a connu une évolution significative. En 2019, elle avait été arrêtée en Iran sous l’accusation d’atteinte à la sécurité nationale. Après sa libération en février dernier, elle avait cependant été retenue sur le territoire iranien, incapable de rentrer en France.

L’Institut d’études politiques de Paris a révélé une nouvelle importante le mercredi 18 octobre. Il a été annoncé que Fariba Adelkhah est finalement de retour en France. Cette nouvelle a mis fin à une période d’incertitude concernant la situation de la chercheuse.

L’arrivée de Fariba Adelkhah en France n’est pas passée inaperçue. Elle a été accueillie à l’aéroport par Béatrice Hibou et Mathias Vicherat. Béatrice Hibou est la présidente du comité de soutien de Fariba Adelkhah. Mathias Vicherat, quant à lui, est le directeur de Sciences Po.

L’école a relayé cette nouvelle par le biais d’un communiqué. « Depuis mardi, Fariba Adelkhah est enfin de retour en France. Elle a été accueillie à son arrivée à l’aéroport par Béatrice Hibou, présidente de son comité de soutien, et Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po », peut-on lire dans ce communiqué.

Cela marque un tournant dans l’affaire de Fariba Adelkhah. Après avoir passé une période difficile en Iran, la chercheuse est maintenant de retour en France. Elle peut désormais reprendre ses recherches et son travail au sein de l’Institut d’études politiques de Paris.

La nouvelle de son retour a été accueillie avec soulagement par ses collègues et amis. Le retour de Fariba Adelkhah en France est une victoire pour tous ceux qui ont soutenu sa cause et ont plaidé pour sa libération depuis son arrestation en Iran.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer