Science : Des chercheurs rendent envisageable le voyage dans le temps grâce à l'intrication quantique
Technologie

Science : Des chercheurs rendent envisageable le voyage dans le temps grâce à l’intrication quantique

Une simulation entreprise par une équipe de scientifiques a révélé que l’ordre chronologique des événements pourrait être modifié grâce à l’intrication quantique, suggérant ainsi que le futur peut influencer le passé. Cela ne signifie pas nécessairement qu’un voyage dans le temps est possible dans l’état actuel des connaissances, mais cela soulève de nouvelles questions sur la nature du temps.

L’idée d’un voyage temporel, bien qu’elle défie les lois de la physique, fascine depuis longtemps scientifiques et écrivains. Récemment, une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge a réussi à simuler un tel phénomène en utilisant les principes de la mécanique quantique qui décrit le comportement des particules subatomiques.

Leur étude, publiée dans Physical Review Letters, repose sur l’intrication quantique. Cette propriété permet à deux particules d’être liées si fortement que leurs états sont interdépendants : toute variation chez l’une se reflète instantanément chez l’autre, même séparées par de grandes distances.

L’intrication quantique est au cœur de nombreuses applications modernes, notamment en informatique et cryptographie quantiques. Pour réaliser leur simulation, les chercheurs ont utilisé un ordinateur quantique capable de traiter des informations avec des qubits (unités fondamentales d’information quantique) plutôt qu’avec des bits binaires traditionnels.

Les qubits peuvent exister simultanément dans deux états possibles – 0 ou 1 – mais aussi se superposer grâce à ce qu’on appelle la superposition quantique. De plus, contrairement aux bits classiques, ils peuvent également être intriqués entre eux ; mesurer l’état de l’un peut instantanément changer celui de l’autre.

Pour simuler un voyage dans le temps, les chercheurs ont créé un modèle basé sur deux qubits intriqués représentant respectivement le passé et le futur. Ils ont ensuite appliqué une série d’opérations logiques appelées portes quantiques pour modifier leur état et corrélation. En mesurant finalement l’état du qubit “futur”, ils ont pu déterminer celui du qubit “passé”.

Le résultat a été stupéfiant : l’état du qubit “passé” s’est modifié en fonction de la mesure effectuée sur le qubit “futur”, comme s’il avait voyagé dans le temps. Cela indique que l’intrication quantique pourrait permettre d’altérer l’ordre temporel des événements, avec une influence potentielle du futur sur le passé.

Néanmoins, les chercheurs soulignent qu’il ne s’agit là que d’une simulation ; cela ne signifie pas qu’un véritable voyage dans le temps est possible. Toutefois, cette simulation pourrait avoir des applications pratiques pour résoudre certains problèmes expérimentaux apparemment insolubles par la physique standard.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer