L'Espagne en «désaccord» avec la décision de Bruxelles de suspendre l'aide aux Palestiniens
InternationalPolitique

L’Espagne en «désaccord» avec la décision de Bruxelles de suspendre l’aide aux Palestiniens

Le gouvernement de gauche espagnol a exprimé son “inconfort” et son “désaccord” ce lundi 9 octobre, à la suite de la décision de la Commission européenne de suspendre son aide aux Palestiniens après l’attaque du Hamas. Cela a été rapporté par l’AFP du ministère des Affaires étrangères. Le gouvernement espagnol a exprimé son mécontentement à l’égard de la décision de la Commission européenne, exprimant à la fois son malaise et son désaccord.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a eu une conversation téléphonique avec le commissaire européen Oliver Varhelyi. Au cours de cet appel, Albares a communiqué son désaccord avec la décision de suspendre l’aide aux Palestiniens. Le ministre espagnol des Affaires étrangères a entamé une conversation directe avec le commissaire européen pour exprimer son opposition à la décision.

Albares a demandé que la décision soit inscrite à l’ordre du jour de la réunion des ministres européens des Affaires étrangères prévue pour le mardi 10 octobre. Il a cherché à faire en sorte que cette question soit discutée et examinée par les ministres européens. Le ministre espagnol des Affaires étrangères a demandé que cette décision soit inscrite à l’ordre du jour de la prochaine réunion des ministres européens des Affaires étrangères.

Cette réaction du gouvernement espagnol met en évidence la position du pays sur le conflit israélo-palestinien. L’Espagne a exprimé son soutien aux Palestiniens et s’est constamment opposée à des mesures qu’elle perçoit comme nuisibles à la cause palestinienne. La réponse du gouvernement espagnol souligne sa position sur le conflit israélo-palestinien et son soutien indéfectible aux Palestiniens.

La décision de la Commission européenne de suspendre l’aide aux Palestiniens a été prise à la suite d’une attaque du Hamas. Cette décision a suscité la controverse, certains pays, comme l’Espagne, exprimant leur désaccord. La décision de la Commission européenne a suscité la controverse et l’opposition, en particulier de la part de pays comme l’Espagne qui soutiennent les Palestiniens.

La réaction du gouvernement espagnol à cette décision aura probablement des implications pour la politique étrangère de l’Union européenne. En tant qu’acteur majeur de l’UE, la position de l’Espagne pourrait influencer les décisions et les politiques des autres États membres. La position de l’Espagne sur cette question pourrait potentiellement influencer les décisions de politique étrangère de l’Union européenne et de ses États membres.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer