Unesco : Plus de 130 sites funéraires de la Première Guerre mondiale inscrits au patrimoine mondial
International

Unesco : Plus de 130 sites funéraires de la Première Guerre mondiale inscrits au patrimoine mondial

Ce mercredi, l’Unesco a annoncé que plus de 130 cimetières et mémoriaux commémorant les soldats tués durant la Première Guerre mondiale en Belgique et en France ont été inscrits au patrimoine mondial. Ces 139 sites funéraires, situés en Flandres, en Wallonie, dans le Nord et le Nord-Est français, représentent l’horreur du premier conflit mondial.

La guerre a causé la mort de 10 millions de personnes provenant de 130 pays différents, ainsi que 20 millions d’amputés, selon les données du ministère français de la Culture.

Cette liste de 139 lieux sélectionnés par l’Unesco met en évidence le caractère mondial de la Première Guerre mondiale qui a eu lieu de 1914 à 1918. Parmi ces sites, on peut trouver un cimetière portugais, un mémorial indien, ainsi que le plus grand cimetière chinois de France, situé à Noyelles-sur-Mer dans la Somme. Ce cimetière abrite les tombes de 842 Chinois qui ont travaillé pour l’armée britannique à l’arrière du front.

L’inscription de ces cimetières et mémoriaux au patrimoine mondial de l’Unesco souligne leur importance historique et culturelle. Ils témoignent des souffrances et des sacrifices des soldats et des civils pendant cette guerre dévastatrice. Chaque site raconte une histoire unique et permet de se souvenir de ceux qui ont perdu la vie.

Ces lieux de mémoire sont également un symbole de paix et de réconciliation. Ils rappellent l’importance de préserver la mémoire de la Première Guerre mondiale afin d’éviter de répéter les erreurs du passé. L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco garantit leur préservation et leur mise en valeur, assurant ainsi que les générations futures pourront se souvenir de cet événement tragique et en tirer des leçons.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer