Mongolie : Le pape François appelle les catholiques chinois à être de «bons citoyens» au dernier jour de sa visite
International

Mongolie : Le pape François appelle les catholiques chinois à être de «bons citoyens» au dernier jour de sa visite

Le pape a effectué ce dimanche une visite historique dans une région isolée, située entre la Chine et la Russie, dans le but d’améliorer les relations entre le Vatican et Pékin.

Lors de cette visite, il a adressé un salut chaleureux au peuple chinois et a également fait une demande spécifique aux catholiques chinois, les exhortant à être à la fois de bons chrétiens et de bons citoyens.

Cette démarche du souverain pontife était motivée par deux objectifs principaux. Tout d’abord, il souhaitait toucher une région éloignée où le catholicisme est relativement récent et peu répandu. En se rendant dans cette région, le pape espérait apporter un message d’espoir et de foi aux catholiques locaux, en les encourageant à rester fidèles à leur religion.

De plus, le pape a profité de sa présence aux portes de la Chine pour tenter de renforcer les liens avec Pékin. En effet, les relations entre le Vatican et la Chine ont été tendues ces dernières années, principalement en raison de différends politiques et religieux.

Le pape a donc saisi cette opportunité pour envoyer un signal de bonne volonté aux autorités chinoises, en espérant ouvrir la voie à un dialogue constructif et à une meilleure compréhension mutuelle.

Cette visite papale a été perçue comme historique et marquante, car elle a permis au pape de s’adresser à un public spécifique et de tenter de résoudre certains différends. En s’adressant directement aux catholiques chinois, il a cherché à renforcer leur foi et leur engagement envers l’Église, tout en les encourageant à être des citoyens responsables et engagés dans leur société.

Enfin, cette visite a également été l’occasion pour le pape de montrer son ouverture et sa volonté de dialogue avec la Chine, en espérant que cela puisse ouvrir la voie à une meilleure compréhension entre les deux parties. Le Vatican a toujours maintenu sa volonté d’établir des relations diplomatiques avec la Chine, et cette visite pourrait être un premier pas vers cet objectif.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer