Turquie : Le président Erdogan met en cause les Casques bleus dans l'incident à Chypre
InternationalPolitique

Turquie : Le président Erdogan met en cause les Casques bleus dans l’incident à Chypre

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a suscité la controverse en dénonçant la responsabilité des Casques bleus dans l’incident survenu à Chypre. Cet incident, qui a eu lieu vendredi dernier, a été marqué par une attaque des forces chypriotes turques envers les Casques bleus, une force de maintien de la paix déployée par l’ONU. Les forces chypriotes turques ont été accusées par l’ONU d’avoir agressé les Casques bleus sur l’île divisée de Chypre.

«L’intervention des Casques bleus […] est inadmissible pour nous […]. Avec leur intervention envers les villageois et leurs déclarations inappropriées, les Casques bleus ont porté atteinte à leur impartialité et à leur réputation déjà endommagée», a déclaré le chef de l’État turc.

La déclaration d’Erdogan a suscité de vives réactions, remettant en question l’impartialité et le rôle des Casques bleus dans le maintien de la paix à Chypre. Certains estiment que cette dénonciation est une tentative de détourner l’attention de l’agression commise par les forces chypriotes turques et de rejeter la responsabilité sur une tierce partie.

L’incident a également ravivé les tensions entre la Turquie et Chypre, qui sont déjà en conflit depuis des décennies en raison de la division de l’île entre la partie grecque et la partie turque. La Turquie soutient la partie chypriote turque, tandis que Chypre et de nombreux pays de l’Union européenne soutiennent la partie chypriote grecque. Cette confrontation entre les deux parties continue d’alimenter les tensions, rendant difficile la résolution du conflit.

L’ONU, quant à elle, a condamné l’agression contre les Casques bleus et a appelé à une enquête approfondie pour établir les responsabilités. L’organisation a souligné l’importance de la neutralité et de l’intégrité des Casques bleus dans l’exercice de leur mission de maintien de la paix. Cette attaque remet en question la sécurité des Casques bleus et souligne les défis auxquels ils sont confrontés dans l’exercice de leur mandat.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer