Guatemala: 12 ans de prison pour un homme accusé du meurtre de l'humanitaire français Benoît Maria
InternationalFrance

Guatemala: 12 ans de prison pour un homme accusé du meurtre de l’humanitaire français Benoît Maria

Un tribunal guatémaltèque a rendu son verdict mardi dans l’affaire du meurtre de Benoît Maria, un humanitaire français tué en 2020. Il travaillait pour une ONG dédiée à l’aide des populations locales lorsque son décès est survenu, a communiqué l’avocat de la famille de la victime à l’AFP.

Le jugement a été prononcé par le tribunal de Quetzaltenango, la deuxième ville du Guatemala, située à environ 200 km à l’ouest de la capitale du pays. C’est là que s’est tenue l’audience qui a abouti à la décision de justice concernant l’accusé.

Diego Tay, un homme d’origine indigène, a été reconnu coupable de complicité dans l’homicide de Benoît Maria et a été condamné en conséquence. La peine prononcée a été déterminée à 12 ans d’emprisonnement, marquant l’issue du procès.

Cette information a été confirmée par Edgar Pérez, avocat de la famille Maria. Pérez, qui exerce au sein du cabinet Human Rights Law Firm, a assuré la représentation légale des intérêts de la famille endeuillée tout au long du processus judiciaire.

La condamnation de Tay survient après un processus judiciaire qui a mis en lumière la violence à laquelle les travailleurs humanitaires peuvent être confrontés, même lorsqu’ils œuvrent pour le bien-être des communautés locales.

La famille de Benoît Maria, ainsi que les membres de l’ONG pour laquelle il travaillait, espèrent que cette sentence pourra contribuer à la justice et à la sensibilisation sur les risques encourus par ceux qui s’engagent dans l’aide humanitaire dans des régions parfois instables.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer