Conflit israélo-palestinien : Zara crée la controverse avec sa nouvelle campagne publicitaire puis la supprime
International

Conflit israélo-palestinien : Zara crée la controverse avec sa nouvelle campagne publicitaire puis la supprime

La marque Zara, appartenant au groupe Inditex, a déclenché une vague de réactions négatives sur les réseaux sociaux avec sa nouvelle campagne publicitaire pour la collection haut de gamme “Atelier”. Les internautes ont critiqué la mise en scène des mannequins et statues drapées de blanc dans un décor rappelant Gaza.

Lancée début décembre, cette collection devait symboliser l’élégance et le raffinement. Cependant, elle a rapidement été associée aux images tragiques des civils palestiniens tués lors du conflit à Gaza, provoquant indignation et appels au boycott.

Face à la polémique grandissante, le géant espagnol a retiré les photos controversées de ses plateformes numériques et présenté ses excuses via Instagram. Zara a affirmé que la campagne avait été conçue bien avant ces événements et qu’elle était purement artistique.

Malgré cela, les explications fournies par Zara n’ont pas suffi à apaiser les esprits. Des clients mécontents ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux, certains allant jusqu’à demander le licenciement de Vanessa Perliman, la directrice stylistique responsable.

Cette controverse s’ajoute à d’autres incidents précédents impliquant Zara qui avaient déjà suscité des critiques similaires. En novembre dernier notamment, une photo publiée par la marque avait été interprétée comme un soutien implicite à la Palestine.

Pour l’instant, Zara reste silencieuse concernant sa position sur le conflit israélo-palestinien. Ce sujet sensible représente un véritable casse-tête pour les entreprises qui doivent jongler entre divers intérêts contradictoires tout en évitant les faux pas pouvant nuire à leur image ou entraîner des conséquences économiques importantes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer